Programme

Nouvelle-Angleterre et Nouvelle-France

- programme prévisionnel -

 

Prix: 2.395 € sur base chambre double.

Supplément chambre individuelle : 615 € (soit un total de 3.010 €).

Ce prix est basé sur un groupe de 32 personnes, et sur des cours du dollar américain (1 $ = 0,94 €) et du dollar canadien (1 CAD = 0,70 €). Les évolutions de ces paramètres pourraient impliquer des surcoûts.

Ce prix comprend : l’avion, le transport sur place, les visites, les nuitées avec petits-déjeuners et certains repas (environ 1 sur 2).

Il est plus économique de choisir dans les menus (on peut trouver à dîner pour 20$) que d’organiser un buffet pour le groupe. Les hôtels disposeront d’un restaurant sur place ou à proximité immédiate : chacun paiera ce qu’il consomme.

Paiement en 3 fois : acompte de 900 € à l’inscription, 800 € le 30 avril et 695 € le 15 juin (sur base chambre double), et sinon en chambre individuelle : 1.100 € ; 1.000 € et 910 €.

Envoyer les bulletins d’inscription accompagnés d’une photocopie de votre passeport (au plus tard au 2nd versement) si nous ne l’avons pas déjà et du chèque libellé à Exaltavit Humiles, 14 rue du Prof. Fleury, 76130 Mont-Saint-Aignan.

Pour les virements, l’IBAN est : FR76 3000 3017 9200 0372 9076 086.

De légères modifications sont susceptibles d’être apportées (par exemple sur les hôtels).

 

Dimanche 30 juillet 2017 (jour 1 : voyage - Boston)

 

10h35 : départ de Roissy CDG 2E sur le vol Delta Airlines 119 à destination de Boston (8h de vol).

12h33 : arrivée à l’aéroport de Boston Edward L. Logan, aérogare E (6h de décalage horaire).

Passage à l’immigration aux douanes : compter une bonne heure.

NB : les Français sont exemptés de visa aux États-Unis mais doivent faire avant leur départ les démarches ESTA pour 14 $ payables en carte sur le site https://esta.cbp.dhs.gov/esta/application.html?execution=e1sl

Munissez-vous de votre passeport, de l’adresse du premier logement aux États-Unis et vous renseignerez aussi votre employeur ou le dernier qui l’était si vous avez cessé l’activité.

 

Boston towers and sea14h : départ en car pour Boston.

Boston fut fondée en 1630 par John Winthrop qui y érigea une société puritaine rigoriste. Elle resta la ville la plus peuplée des 13 colonies jusque vers 1850. Boston fut à l’origine de la contestation contre la métropole britannique. Ils voulaient, en tant que citoyens britanniques, être représentés et donc consentir (ou non) à l’impôt qui grevait toujours plus les colonies (impôt sur les timbres et droits de douane stamp act et townshend act de 1765-1767). L’esprit de révolte fut attisé par le massacre de Boston le 5 mars 1770 durant lequel un officier anglais tira contre les manifestants devant la State House. Le 16 décembre 1773 eut lieu la partie de thé de Boston : seule taxe demeurant après l’abolition du townshend act, le thé était sous le monopole de la Compagnie des Indes. 90 Bostoniens déguisés en Indiens jetèrent la cargaison de thé par-dessus bord. C’est encore dans la banlieue de Boston (à Concord et Lexington) qu’eurent lieu des épisodes célèbres des premières escarmouches de la guerre d’indépendance (avril 1775).

(8 Mi, 25 min).

14h30 : visite libre de la maison natale du Président, John F. Kennedy (1917-1963).Kennedy birthplace

Nous fêtons cette année le centenaire de la naissance du 35e président américain (1960-1963), premier de confession catholique (originaire d’Irlande), qui naquit dans cette maison le 29 mai 2017. Il fut un président démocrate très populaire malgré un bilan politique mitigé et ses nombreux adultères ou des liens avec la mafia, sans doute grâce à sa jeunesse, sa beauté et sa fin tragique. Il a tout de même su empêché la crise de Cuba de dégénérer en troisième guerre mondiale. La maison étant assez petite, il vaut mieux déambuler chacun mais des rangers répondent aux questions et une brochure en français vous sera remise.

John Fitzgerald Kennedy National Historic Site

83 Beals street
Brookline, MA 02446

(5 Mi, 15 min)

15h45 : messe à la cathédrale de Boston, Sainte-Croix.

Cathedral of the Holy Cross

1400 Washington Street

Boston, Massachusetts 02118

17h : temps libre dans le centre de Boston. Vous pourrez découvrir à votre rythme le Freedom Trail (sentier de la liberté) ou le Waterfront (le front de mer).

18h30 : retour et installation à l’hôtel, dîner libre.

Courtyard Marriott Woburn – Boston North

700 Unicorn Park Drive

Woburn, MA  01801

 

Lundi 31 juillet 2017 (Jour 2 : Massachusetts)

9h : départ (53 Mi, 1h).

10h : Visite de Plymouth, lieu du débarquement du Mayflower en 1620. Visite guidée de Plimoth plantation.

Lieu de la toute première implantation des colons britanniques en Nouvelle-Angleterre (l’autre lieu était la Virginie à Jamestown en 1607, avec l’histoire de Pocahontas). Les pères pèlerins (Pilgrim Fathers), une centaine de puritains anglais persécutés par « l’Église » établie d’Angleterre, anglicane, débarquent sur le Mayflower en 1620.

Ils se lient avec les Indiens Wampanoag qui leur permettent de survivre, en leur donnant et apprenant à cultiver le maïs (indian corn), le potiron et le dindon. En 1621 est célébré le premier Thanksgiving, la fête d’action de grâce pour cette hospitalité salvatrice, commémorée chaque 4e jeudi du mois de novembre.

Le village enclos de Plymouth est reconstitué tel qu’il apparaissait en 1627 (avec l’orthographie provenant du journal de bord du gouverneur Bradford). Les maisons en bois recouvertes de chaumes jouxtent un village indien du XVIIe s, lui peuplé de vrais Amérindiens. Le Mayflower II est malheureusement en réparations pour 3 ans.

Plimoth Plantation

137 Warren Avenue
Plymouth, MA 02360

 

12h45 : déjeuner inclus.

 

Nous goûterons le traditionnel repas de Thanksgiving composé de dinde rôtie garnie, de sauce à partir des abats (giblet gravy), de purée de patates douces, de sauce de canneberge du Cape Cod, d’un dessert, et du café ou thé.

14h15 : départ (40 Mi, 45 min).

Jfk library15h : Visite de la John F. Kennedy Presidential Library and Museum de Boston.

JFK Presidential Library and Museum
Columbia Point

Boston, MA 02125

 

17h : messe à la cathédrale et petit temps libre dans le centre de Boston.

 

19h : retour à l’hôtel.

2e nuit à Boston (dîner libre).

Mardi 1er août 2017 (jour 3 : Massuchesetts - Connecticut)

10h : Concord. Lieu de la première bataille de la Guerre d’Indépendance, après l’escarmouche de Lexington, le 19 avril 1775. Nous jetterons un coup d’œil sur le lieu de l’affrontement, le North Bridge.

Orchard house11h : Visite la maison Orchard House.

La famille Alcott vécut 20 ans ici et la fille Louisa May Alcott y rédigea son roman autobiographique : Les 4 filles du Dr. March (Little Women) en 1868. Son père, Amos Bronson Alcott appartenait au mouvement transcendentaliste, vulgarisé par Ralph Waldo Emerson (1803-1882). Essai sur la nature fonde cette philosophie de la présence de Dieu dans l’homme et dans la nature (sorte de déisme). Un autre auteur célèbre Nathaniel Hawthorne (La lettre écarlate, la maison aux sept pignons) vécut ici et était proche d’eux. Sa fille Rose fonda une communauté dominicaine soignante et son procès de béatification démarra en 2003 à New York.

déjeuner inclus

 

Lowell boots cotton mills museum14h : Lowell, première ville industrielle (mill town) des États-Unis.

Elle fut surnommée d’après Francis Cabot Lowell (1775-1817). L’inventeur des manufactures de textile fonctionnant avec des métiers à tisser mécaniques actionnés par la rivière (Pawtucket Falls de la Merimack) réunit toutes les phases de production en un même lieu (1813). Cette ville vit naître l’actrice Bette Davis et l’écrivain de la « beat generation » Jack Kerouac (On the road).

Visite de l’exposition au Visitor Center et du Boot Cotton Mills Museum où l’on voit travailler 88 métiers à tisser d’époque fonctionnant comme dans les années 1920.

Visitor Center : 246 Market Street | (978) 970-5000

Exhibition in the Patrick J. Mogan Cultural Center : 40 French Street

Museum : 115 John St.| (978) 970-5000

1ère nuit à Hartford, CT (dîner libre)

Holiday Inn Hartford Downtown Area

100 East River Drive

East Hartford, CT 06108

La capitale du Connecticut est le siège de nombreuses assurances réputées depuis l’incendie de New York le 31 octobre 1865 où seule la Hartford Fire Insurrance Company put dédommager ses clients sans faire faillite. Elle abrita longtemps le siège des industries Colt, fondée en 1855 (les revolvers de la conquête de l’Ouest et de l’armée américaine pendant la guerre de Sécession) et d’aviation. Colonie néerlandaise (1633) puis fusionnant avec les puritains (1636), on y rédigea la première constitution du Nouveau-Monde, le Fundamental Orders of Connecticut (1639). La colonie reçut une charte royale en 1662 mais on dut la cacher dans un chêne lorsque le gouverneur britannique voulut la ravir.

 

Mercredi 2 août 2017 (jour 4 : Connecticut)

10h : Visite du musée Hill-Stead à Farmington.

Hill stead museumLa maison de Theodate Pope Riddle fut conçue dans le style néo-colonial par sa fille en 1900, une des premières femmes architectes des Etats-Unis. Elle renferme un superbe mobilier et une collection de peinture impressionnante, dont beaucoup d’impressionnistes (Monet, Manet, Degas) !

déjeuner inclus

13h30 : Visite de la vieille ville de Westhersfield, CT, et en particulier le Musée Webb-Deane-Stevens qui regroupe des maisons de différents styles en vogue aux États-Unis de 1690 à 1840 et de découvrir le cadre quotidien d’un riche négociant, d’un homme politique et d’un modeste artisan.

 

Harriet beacher stowe house16h : visite de la maison de l’écrivain Harriet Beecher Stowe

 

L’auteur (1811-1896) du célèbre roman Uncle’s Tom Cabin, la Case de l’Oncle Tom (1852), a vécu dans cette maison de style un peu tarabiscoté ou Gingerbread de 1873 à 1896. Elle joua un rôle majeur dans la dénonciation de l’esclavage, inspirée par le puritanisme (son père, frère et mari étaient pasteurs presbytériens = calvinistes).

77 Forest Street

Hartford, CT 06105

 

2e nuit à Hartford, CT (dîner libre).

 

Jeudi 3 août 2017 (jour 5 : Vermont)

9h : départ (44 Mi, 45 min) pour New Haven

10h : Messe dans l’église dominicaine de St. Mary’s Church, près des reliques du Vénérable Michael J. McGivney.

5 Hillhouse Ave, New Haven, CT 06511

11h : Visite du Musée des Chevaliers de Colomb à New Haven, CT fondés par le Vénérable Michael J. McGivney.

Cette organisation de bienfaisance est la plus grande association catholique laïque au monde. Alors que les catholiques étaient mal perçus aux Etats-Unis, le but était de rappeler que l’Amérique avait été découverte par un catholique, d’où le nom de Christophe Colomb.

Fondés en 1882 par l’Abbé Michael J. McGivney, prêtre fils d’immigré irlandais. La cause de béatification a été introduite par l’archidiocèse de Hartford, CT en 1996, transférée à Rome en 2000 et le décret sur l’héroïcité des vertus a été approuvé par Benoît XVI le 15 mars 2008. Il serait le premier prêtre né aux États-Unis à devenir bienheureux si un miracle lui est reconnu (actuellement à l’étude à la congrégation des Causes des Saints).

Réservée aux hommes, elle en compte 1,8 M de membres. Dans cet ordre, les piliers sont la foi, la famille et la fraternité, leur premier principe étant la charité. En 2006, les membres ont récolté 143,8 M $ donnés à des œuvres charitables et effectué 68 millions d'heures de service volontaire. L’ensemble des dons rien qu’au St. Siège représentent 1,5 Md $ en 10 ans. Ils financent par exemple le CTV, la télévision du Vatican. Ils financent aussi l’Institut Jean-Paul II dans sa filiale de Washington DC. près la Catholic University of America où j’ai eu l’honneur d’étudier.

Ils gèrent une compagnie d’assurance pour un montant de polices de 100 Md $ et un capital d’actif de 23 Md $, respectueux de la doctrine sociale de l’Église !

Knights of Columbus Museum

One State Street
New Haven, CT 06511

déjeuner inclus

15h : Visite de l’université de Yale, à New Heaven, CT.Yale university

Elle appartient à la Ivy League, groupe de 8 prestigieuses universités du Nord-Est. Fondée en 1701 par dix prêtres puritains, elle est la concurrente de Harvard (1636), jugé plus libérale. Dotée de 22,5 Md $, elle est en 2nde position après sa concurrente. Ses bibliothèques renferment 11 M de livres. En son sein se recrutent les membres de la célèbre société secrète Skull and Bones (crâne et os) ou chapter 322 qui regroupent 15 étudiants chaque année, qui jurent de s’entraider après les études. Parmi les plus célèbres : George Bush père et fils, John Kerry (comme quoi, on peut être opposé à l’élection présidentielle), Bill Clinton.

The Yale University

149 Elm Street New Haven, CT 06511

16h30 : quartier libre à New Haven.

18h : départ pour l’hôtel

3e nuit à Hartford, CT (dîner libre).

Vendredi 4 août 2017 (jour 6 : Connecticut – Massachusetts – Vermont)

8h45 : départ. 45 Mi (45 min).

Old sturbridge village9h30 : visite guidée de l’Old Sturbridge Village

Reconstitution d’une communauté rurale de Nouvelle Angleterre entre 1790 et 1840, fruit d’un gros travail de recherches documentaires pour l’exactitude des détails. Les bâtiments sont situés autour du Common, place centrale du village, pas loin d’une la rivière Quineboug : de la salle de bals (Towne House), au presbytère en boîte à sel (Richardson Parsonage). On y découvre les techniques agricoles et artisanales anciennes.

1 Old Sturbridge Village Road

Sturbridge, MA 01566

déjeuner inclus

14h30 : départ (47 Mi, 1h15).

15h45 : visite de la villégiature de l’Impératrice Zita à Royalston : « la Bastille ».

Cette petite ville ne vous dira rien mais elle servit pendant plusieurs étés de villégiature à l’Impératrice Zita (juillet-août 1941, septembre 1943, août-septembre 1944, août 1950). Son troisième fils, l’archiduc Félix, avait été envoyé aux États-Unis assez tôt pour son travail et avait préparé la venue de sa mère et du reste de sa famille (à l’exception de l’archiduc Robert, resté à Londres) durant son exil pendant la guerre. Arrivée à l’été 1940, elle fut abritée par la famille de Calvin Bullock, millionnaire ami de son fils. Après qu’elle partit pour la ville de Québec (Sillery) pour les études de ses enfants à l’université Laval, elle revint régulièrement en vacances à Royalston. La maison « La Bastille » appartient aujourd’hui à M. et Mrs. Stanton qui nous y recevront, en lien avec la Royalston Historical Society, en compagnie de la fille de la petite Calvin Bullock, Mrs. Alice McCormick, qui nous racontera ses souvenirs de l’Impératrice.

« La Bastille »,

10 The Common,

Royalston, MA 01368.

17h : messe à la chapelle Our Lady, Queen of Heaven

(28 Mi, 45 min)

Nuit à Brattleboro, VT. Dîner libre.

Holiday Inn Express Suites Brattleboro

100 Chickering Rd
Brattleboro, VT 5301

Samedi 5 août 2017 (jour 7 : Vermont)

8h45 : départ (60 Mi, 1h15).

10h : Visite de la maison natale du président Coolige

President Calvin Coolidge State Historic Site
3780 Route 100A
Plymouth, VT 05056

Le président Coolidge (1872-1933) fut le 30e président des États-Unis. Républicain, il fut d’abord juriste puis gravit les échelons de la hiérarchie politique (gouverneur du Massachussetts en 1918 ; vice-président en 1920) avant d’être propulsé sur le devant de la scène par la mort soudaine du président Harding dont il dût achever le mandat le 2 août 1923. Il prêta serment devant son père, notaire local du village de Plymouth Notch le lendemain. Il fut réélu en 1924 mais ne brigua pas de second mandat direct en novembre 1928. Sous son mandat fut signé le pacte Briand-Kellogg (27 août 1928) qui voulut rendre la guerre hors-la-loi.

(82 Mi, 1h45)

déjeuner inclus

14h30 : Visite du Fort Ticonderoga (NY).

Fort ticonderogaCette clé du continent contrôlait un point de passage essentiel, sur une zone de portage, entre les bassins de l’Hudson contrôlé par les Britanniques et celui du St. Laurent, contrôlé par les Français. La bataille du Fort Carillon en 1758 voit 4.000 Français repousser 16.000 soldats britanniques, qui pourtant l’occuperont 1 an plus tard. Durant la guerre d’Indépendance les Green Mountain Boys d’Ethan Allen prirent les canons qui servirent au siège de Boston. L’épisode du meurtre de Jane McCrea par les Amérindiens vers le 27 juillet 1777. Ce récit inspira Le dernier des Mohicans de Fennimore Cooper.

54 Mi, 1h30 min

17h30 : messe à Burlington, dans la co-cathédrale St. Joseph

29 Allen Street
Burlington, VT 05401

1ère Nuit à Burlington, VT, dîner inclus.

Holiday Inn Burlington

1068 Williston Rd

South Burlington, VT 05403

Dimanche 6 août 2017 (jour 8 : Vermont)

8h30 : dépat (33 Mi, 1h).

9h30 : visite du haras The Morgan Horse Farm.

Vers 1780, un instituteur, Justin Morgan reçut un poulain en paiement d’une dette. Il ne soupçonnait pas qu’il allait engendrer la 1ère race chevaline de selle spécifiquement américaine : le Morgan, puissant, bien charpenté et rapide. Le haras appartient aujourd’hui à l’université du Vermont.

UVM Morgan Horse Farm
74 Battell Drive
Weybridge, VT 05753

(25 Mi, 35 min).

12h : Visite guidée du Shellburne Museum. Déjeuner libre sur place (Garden Cafe).

Cette collection de collection est une sorte de musée de plein air fondé en 1947 par Electra Havemeyer Webb et son époux J. Watson Webb pour abriter ses collections et les 37 bâtiments qui vont avec, allant de l’ancienne école (Vergennes Schoolhouse), au magasin à la Harriett Oleson (la petite maison dans la prairie) ou Takeaway General Store, son bateau à roues à aubes (SS Ticonderaga), son phare (Colechester Reef Lighthouse), sa grange ronde (Round Barn) typique, son auberge (Stagecoach Inn) et l’appartement de la fondatrice sur Park Avenue, à New York City, transporté au musée.

17h30 : messe à Burlington, dans la co-cathédrale St. Joseph

2e Nuit à Burlington, VT, dîner inclus.

Lundi 7 août 2017 (jour 9 : Vermont-Montréal)

8h30 : départ (26 Mi, 40 min).

Ben jerry s9h15 : Visite guidée de la fabrique de glaces Ben & Jerry’s à Waterbury, VT

La célèbre marque de crèmes glacées a été fondée dans une ancienne station service de Burlington, VT en 1978 par Ben Cohen et Jerry Greenfield. Elle a été rachetée par Unilever depuis 2000.

1281 Waterbury-Stowe Rd Waterbury, VT 05676

(10 Mi, 20 min)

11h : visite du Trapp Family Lodge fondé par Maria Kutschera et Georg von Trapp où ils reposent.

Déjeuner libre sur place.

La vie de la famille du chevalier (et pas baron !) Georg von Trapp et de Maria Kutschera dépeinte dans la comédie musicale La mélodie du bonheur (1965) ne s’arrête pas au départ de l’Autriche mais continua après leur exil aux États-Unis pour fuir le nazisme. Leurs petits-enfants continuent à gérer ct hôtel qui vous donnera un petit goût d’Autriche dans le Vermont. L’Impératrice Zita a rencontré Georg von Trapp durant son exil américain.

700 Trapp Hill Road

P.O. Box 1428 Stowe,

Vermont 05672

(145 Mi, 3h30). Nous quittons au passage frontalier canado-américain de Philippsburg la Nouvelle-Angleterre (Vermont) et entrons en Nouvelle-France (Québec).

NB : l’AVE (autorisation de voyage électroinque) ou équivalent de l’ESTA au Canada n’est pas nécessaire lorsqu’on passe la frontière terrestre ou maritime, que pour l’avion.

17h30 : messe à l’abbaye Ste. Marie-des-Deux-Montagnes où l’Impératrice Zita.

Cette fille de Notre-Dame de Wisques (Pas-de-Calais) a été fondée par 4 moniales françaises en 1936 mais un groupe s’était constitué pour vivre la vie commune bénédictine dès 1931 autour de Clotilde Mathys. Elle fut érigée en abbaye en 1946 et l’église abbatiale fut édifiée 10 ans plus tard. L’abbaye-fille du Cœur Immaculé de Marie à Westfield a été fondé dans le Vermont en 1981.

L’Impératrice s’est rendue assez souvent à Ste. Marie-des-Deux-Montagnes : du 7 au 10 décembre 1944 ; le 7 octobre 1946 (bénédiction abbatiale de Mère Gertrude Adam, première abbesse), 30 août 1950 ; 5-6 septembre 1951 ; 21-22 mai 1953 ; 21 février 1954 ; 10-11 novembre 1961 ; 2 décembre 1963 ; 2 juillet 1969. Oblate de Solesmes, elle voulait durant son séjour nord-américain (1940-1953) se ressourcer dans ce qui la rapprochait de Ste. Cécile de Solesmes.

(46 km, 55 min).

1ère nuit à Montréal (dîner libre).

McGill New Residence Hall

3625 ave du Parc
Montreal, Quebec
H2X 3P8

Montréal fut une ville dédiée à la Mère de Dieu, s’appelant d’ailleurs Ville-Marie lorsque, le 17 mai 1642, un peu plus de 100 ans après la reconnaissance effectuée par Jacques Cartier (1535) sur le Mont-Royal, Paul Chomedey de Maisonneuve débarqua avec une cinquantaine de colons français. L’île sur le St. Laurent est inséparablement liée par son histoire à la Société des prêtres de St. Sulpice puisque leur fondateur, « Monsieur » Jean-Jacques Olier (prêtre), avait fondé avec Jérôme Le Royer de La Dauversière la Société Notre-Dame de Montréal pour la conversion des sauvages de la Nouvelle-France. Elle a été une ville au rayonnement catholique important avant la funeste « révolution tranquille » (à partir de 1960 et jusque dans les années 1970).

Mardi 8 août 2017 (jour 10 : Massachusetts)

Oratoire st joseph10h : visite de l’oratoire St. Joseph, sur le Mont-Royal et l’attachante figure de St. André Bessette (1845-1937).

Cet homme, orphelin à 12 ans, pauvre et presque analphabète est admis à 25 ans dans la congrégation de la Sainte-Croix, fondée par le Bx. Basile Moreau (originaire du Mans). Il plaisantait en disant qu’à son entrée en communauté on lui avait « montré la porte » qu’il avait gardée durant presque 40 ans comme portier, d’abord au collège puis en 1909 au petit oratoire St. Joseph qu’il a réussi à faire construire 5 ans plus tôt. Le petit frère (1,55 m) est très humble mais joyeux et accueillant envers toutes les souffrances. De très nombreux miracles sont signalés. Les visiteurs affluent pour le thaumaturge et au fil du temps, les dons aussi qui permirent l’érection d’une des plus grandes basiliques du monde. À sa mort le 6 janvier 1937, malgré les conditions climatiques très défavorables, plus d’un million de personnes vinrent prier sur sa dépouille en 6 jours.St andre bessette

Découverte du site depuis le carillon jusqu’à la basilique en passant par la chapelle votive, le tombeau de saint frère André, fondateur de l’Oratoire Saint-Joseph, la crypte, l’exposition sur le frère André et la chapelle d’origine.

12h : déjeuner libre.

14h : Visite du Sanctuaire de Ste. Marguerite Bourgeoys à la chapelle ND de Bonsecours.

Ste. Marguerite du St. Sacrement (1620 – 1700), originaire de Troyes fonda la congrégation Notre-Dame de Montréal. Elle fut dans l’actuelle capitale du Québec la première enseignante. La statue qu’elle rapporta de son second voyage en France en 1672, réchappa, tout comme son reliquaire, du grand incendie de 1754 qui ravagea la plus ancienne chapelle en pierre de Montréal (érigée en 1675 mais dès 1655, une chapelle en bois existait dans ce qui n’était alors qu’un faubourg).

400, rue Saint-Paul Est

QC H2Y 1H4, Canada

La chapelle n’abrite pas que les restes de la sainte patronne de Montréal mais aussi de la servante de Dieu Jeanne le Ber (1662-1774) dont le procès de béatification a été introduit en octobre 2015.

Riche femme, elle choisit la réclusion, 15 années dans la demeure de son père puis 19 ans dans une petite cellule jouxtant la chapelle des sœurs qu’elle avait elle-même payée (à partir du 5 août 1695). Elle pouvait suivre la messe à travers une ouverture pratiquée (hagioscope).

17h30 : Messe à l’église St. Irénée, haut-lieu de la Tradition à Montréal et rencontre avec M. l’Abbé Bleau, l’une des figures de la Tradition à Montréal qui donnera son témoignage.

Église Saint-Irénée

3030, rue Delisle
Montréal QC H4C 1M9

Quartier libre près du sanctuaire, dans le quartier du Vieux-Montréal.

2nde nuit à Montréal (dîner libre).

Mercredi 9 août 2017 (jour 11 : Montréal – voyage)

Matinée et déjeuner libres à Montréal.

Kateri14h : départ de l’hôtel (18 km, 30 min).

14h30 : sanctuaire de Ste. Kateri Tekatwitha (1656-1680). Messe.

Elle est la première sainte autochtone d’Amérique. Fille d’une indienne algonquine catholique et d’un père mohawk (l’une des six nations iroquoises). Elle naît dans le Nord de l’État de New York, là où eut furent suppliciés une partie des proto-martyrs d’Amérique, St. Isaac Jogue, Jean de Brébeuf et leurs compagnons. Elle montre que « le sang des martyrs est semence de Chrétiens » (Tertullien). Seule rescapée de la variole de sa famille, elle est orpheline à 4 ans. Son oncle veut la marier mais elle veut se consacrer à Jésus. Elle est donc presque réduite en esclavage. Elle se fait baptiser à Pâques 1676, par le Jésuite Jacques de Lamberville. Elle se réfugie à la mission de La Prairie (plus tard Kahnawake) où elle mourut et les marques de sa petite vérole cessèrent alors de défigurer son visage. Elle fut béatifiée en 1980 et canonisée en 2012.

Kahnawake Catholic Church

1 River Road

Kahnawake, QC J0L 1B0, Canada

(16km, 20 min)

17h : arrivée à l’aéroport de Montréal Pierre E. Trudeau

19h20 : décollage pour Paris par le vol AF 347 (6h45 de vol).

Nuit dans l’avion. Dîner inclus.

Jeudi 10 août 2017

8h05 : arrivée à Roissy CDG 2E.